Pablus"/>

Les restes du Pablog - préoccupations ponctuelles


Jump to content.

Mes derniers tweets :

Perles du web

Maintenant inactive (remplacée par Twitter)ma revue du web pendant longtemps...De très bons liens :)

Clic sur les tags pour les articles sur...

Archives du blog

Vous pouvez aussi me donner de l'argent...

Je vais bien

Notez que pour le moment, le clavier roumain que j’utilise ne me permet pas nos beaux caracteres specifiquement francais (comme les accents, les cedilles…). Je suis sur que vous m’excuserez.

Donc, je vais bien.

En semaine, boulot puis retour a la maison vers 19h30.

La, les bonnes resolutions sport, les projets de sites, les cours de roumains, les coups a boire “exceptionnels” s’emiettent sous les assauts de la vie quotidienne  et de la fatigue du soir.

Mais je rentre toujours avec une bonne journee a raconter a Rux, quelques anecdotes marrantes…

<digression>

Bus a Bucarest

Hier par exemple, dans le trolleybus 385, dont seule la suffocante moiteur excede la frequentation, un quadragenaire avenant m’a signale, temoignant d’une surprenante accuite, que j’ecrivais de la main gauche.

Puis, supposant a mes maigres roumaines reponses que je maitrisais parfaitement la langue de Ionesco (Ionescu en Roumanie), le voila lance dans un monologue enflamme, ponctue de mes hochements de tete flegmatiques. Pour ce que j’en ai compris :

- les francais sont des laxistes qui ne se rendent pas compte de ce qu’ils infligent a leurs marmots en les laissant utiliser leur maladroite main gauche (”de mon temps, c’etait obligatoire…”)

- lance sur “de mon temps”, l’energumene a joliment qualifie l’inculture des jeunes d’aujourd’hui et la societe irrespectueuse issue de l’abus de distraction de “putreziciune” = charogne.

Seul l’arret Soseaua Progressului (boulot) m’a tire de ma stupefaction.

A noter que quelques vieillardes pincees hochaient dignement la tete au fil de la tirade, montrant au jeune gommeux que je suis (et a qui voulait le remarquer) leur assentiment a la roumaine diatribe.

</digression>

Donc, oui, je vais bien.

Nous sommes partis samedi matin dernier pour Vama Veche a la Mer Noire, dans mon van magnifique (qui perd de l’huile, faites moi penser a faire quelque chose). Baignades, biere et bronzette…le paradis pour le beauf que je suis.

Vama Veche

A noter que l’ex-plage nudiste d’anarcho-intellectuels qu’etait Vama Veche a ete definitivement ensevelie sous les assauts marketing des rois des cigarettes et de la biere, haussant les prix et la frequentation au point d’en faire un paradis low-cost d’argent et de debauche.

Anyway, ce fut fort bon et le confort d’un van est incomparable.

Ce WE (qui vient) verra la premiere visite d’amis francais qui terminent leur tour d’Europe Interrail en Roumanie. Nous retournerons a Vama ou nous attend un grand festival…Ca promet !

0 comments

Laisser un commentaire

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Read more

« Raisons d’écrire
Luxembourg et nez casse »