Pablus"/>

Les restes du Pablog - préoccupations ponctuelles


Jump to content.

Mes derniers tweets :

Perles du web

Maintenant inactive (remplacée par Twitter)ma revue du web pendant longtemps...De très bons liens :)

Clic sur les tags pour les articles sur...

Archives du blog

Vous pouvez aussi me donner de l'argent...

Bien arrivé, tout ça tout ça…

Tellement à dire et si peu de temps…

D’abord des nouvelles…

Pour ceux qui ont pas suivi, je suis en Inde depuis 2 semaines, à Bangalore (sud de l’Inde, voir carte), pour 6 mois, dans le cadre de mon stage de fin d’études de multimédia.

inde

inde

Je vais très bien. Le boulot se passe bien (mais trop prenant, j’y reviendrai). L’idée en gros est qu’on refond la stratégie de communication de l’ONG IT for Change, dont vous trouverez le détail de l’activité ici. Ne cherchez pas de résumé ou de compréhension facile de ce que c’est, il n’y en a pas. (et c’est en partie pour ça que je suis ici). Ma manière de l’expliquer, c’est qu’ils font de la recherche à but social sur le potentiel des nouvelles technologies dans le cadre du développement. Ensuite, ils font du lobbying et des relations publiques pour essayer de faire appliquer leurs conclusions. L’équipe est adorable, les chercheurs sont impressionnants et il y a beaucoup à apprendre. Et pour les citoyens numériques, le truc génial c’est que je suis obligé de taffer qu’avec du logiciel libre : Ubuntu, Inkscape, GIMP, Kompozer…C’est le genre d’occaz en or de se faire la main sur ces parents pauvres des logiciels payants, propriétaires et accessibles qu’aux entreprises.

EDIT 15/03/10 : Bien sûr, ce “parents pauvres des logiciels payants” signifie que malheureusement, ils sont moins reconnus chez les professionnels. Ce n’est nullement péjoratif (mais c’était peut-être un mauvais usage de l’expression)

(Ca c’est leur logo. Inutile de critiquer, ils sont conscients que leur design est … un peu … enfin …, moi je dis rien, sinon ça va me retomber sur le dos)

Je n’ai aucun souci de santé malgré la paranoïa que le marketing pharmaceutique a réussi à créer dans ma tête. La vie à Bangalore est aussi saine qu’ailleurs si on y applique les rêgles d’hygiène normales (en France). J’ai même arrêté de me protéger des moustiques, les malarieux étant dans les campagnes.

Je suis installé avec un “coloc” dans une sorte d’appartement crade sans cuisine.Mon binôme est un indien adorable, qui m’apprend beaucoup sûr sur sa spiritualité (il est très pratiquant). J’ai acheté un vélo (apparament mal négocié à 1500 roupies, mais le type assure le SAV, alors je m’estime heureux) et je tente de me faire à la folie de la circulation et à la conduite à gauche. Mes principales connaissances sont mes collègues (disons plutôt amis, c’est l’ambiance ONG et pas Publicis) ainsi qu’une poignée d’indiennes barrées et adorables, rencontrées dans une soirée “gate crashing” (incruste) le WE dernier.

(ça c’est mon lit superposé, mon coloc vivant donc 50 cm en dessous)

J’ai commencé des cours de tablas et j’envisage d’au moins essayer le yoga et un art martial.


(Un exemple de solo de tabla…A noter que cet instrument se joue avec seulement trois doigts de chaque main.)

Le plus difficile est d’écouter et de parler TOUT LE TEMPS en anglais. Au début c’est crevant, ça demande une concentration folle. D’autant que les accents sont variés et chauds-toyants. Mais on finit par s’y faire.

On bouge pas mal dans la ville mais elle est très grande et saturée, ça ne facilite pas la chose. On va essayer de partir le plus possible durant les WE, il y a plein de choses à voir par ici.

Maintenant, la description…

L’Inde est une expérience multidimensionnelle. Tous les sens sont frappés, tous les acquis culturels sont niés, toutes les idées religieuses, politiques ou économiques sont remises en question.

Quelques exemples :

Bonne fête l’Ouïe : Il n’est pas un instant de silence à Bangalore. Le bruit infernal du trafic et des klaxons perpetuels est parfois troublé par la complainte d’un vendeur ambulant, le cri d’un oiseau ou les échos de la télé. Quand aucun de ces calques n’excite les tympans, (quelques minutes par nuit, sûrement) c’est pour se souvenir du bruit obsédant du nécessaire ventilateur et des vieilles installations électriques grésillantes.

Manger avec les doigts : j’ai découvert avec plaisir une facette de plus de mon immaturité…Je prends systématiquement du riz à table, pour le plaisir de touiller, galérer, embouler, saisir, pou(c)er et enfourner avec les doigts. Alors, bien sûr, on s’en met partout, mais ici, c’est tout sauf malpoli. En tous cas, les premières fois, mon conditionnement de politesse (culturellement relative) m’a mis un peu mal à l’aise malgré tout. Et quand je mange en Inde avec des occidentaux, je ressens comme une légère pression et l’impression de me conduire salement. Nous sommes pourtant en Inde…Bref…

Le sens des choses : Ici, chaque chose a un sens, un rôle. La musique n’est pas composée de notes mais de mots et sert à parler aux Dieux. Le mélange sucré, salé, épicé…etc est un hymne à la diversité de la vie et des Dieux. Les vêtements, les repas, les décorations, les couleurs… Et bien sûr, l’une des choses qu’on (que je) a trop souvent oublié…les mots.

L’environnement géo-politique : Notre président chéri doit rêver chaque nuit que la situation française devienne aussi tendue qu’en Inde pour pouvoir créer et surfer encore plus sur l’insécurité…Les types se ramassent des attentats tous les quinze et leurs voisins sont le Pakistan, le Bangladesh et la Chine (et sans entrer dans les détails, la Chine est particulièrement menaçante pour l’Inde apparament). Selon les personnes à qui l’on parle, le stress terroriste est plus ou moins présent et pressant, mais nombreux ont au bout de la langue les troubles au Kashmir, l’aggressivité des musulmans (je reviendrai sur ce point passionnant)…

Bref, je pourrais continuer longtemps ou entrer dans les détails, mais ça ne sert à rien, pour le moment, j’apprends.

Un truc est certain, les innombrables points communs avec la Roumanie qui cohabitent avec des différences totalement radicales font de la comparaison de ces deux pays un excellent point de départ pour tenter de comprendre…Bien sûr, j’y reviendrai.

Donc, quelques photos et commentaires pour finir :

Quelques couleurs au détour de Cubbon parc

Une sorte de camp de pauvres, au détour d’une rue de Jayanagar

Un exemple de plat à “sens” multigoûts pour la fête nationale

Le palais du Maharajah…aussi ridiculement prétentieux que Versailles et tous les autres témoignages de l’opulence des dominants

Mon premier singe “sauvage”…Il nous a méprisé avec une supériorité très humaine

Krishna, deux de ses femmes et des musiciens (j’y reviendrai) dans une pièce de théâtre (en kannada, la langue locale, c’était pas facile à suivre) issue de la mythologie hindoue (Qui a l’importance de la bible pour les chrétiens, j’y reviendrai)…savant mélange de messages spirituels et de leçons de traditionnalisme, j’y reviendrai.

Des ornements faits en poudre ou sable coloré…Magnifique !

Un arbre dans le jardin du Maharajah…(je vous disais qu’ils étaient grands, mais vous me croyiez pas)

Vue d’un parc

Le chantier du métro aérien (au milieu) et les magnifiques arbres qui sont à couper (des milliers l’ont déjà été malgré les résistances civiles)

Et pour finir, un croquis scanné avec le super appareil photo de mon portable… (bientôt j’aurai la caméra, c’est promis)…

Ca c’est le quotidien des transactions économiques entre moi et les commerçants indiens…

EDIT 2 : Photo changée pour meilleure compréhension

EDIT 3 : Texte du croquis :

No ! Not new ! Second Hand …

Y zentravent pas une bille en anglais…

It occurs that you still owe me 23 roupies sir

16 comments

  1. Doro posted on 12 mars 2010:

    Tout ca, ca a l`air super! Profites-en! Vous avez combien de decallage horaire avec la France? gros bisous!

  2. Antoine posted on 12 mars 2010:

    Coucou mec !

    Merci beaucoup pour cette description précise de ta vie et de ton boulot Indien ! Tu a l’air de vraiment bien t’éclater et de t’ouvrir spirituellement et intellectuellement ! tu va nous revenir complétement transformé !

    Tu m’a l’air de faire du Pablo, c’est a dire que tes maitre mots sont adaptation, découverte et implication !

    Vivement les prochains posts … (cf “j’y reviendrai” )Continue de nous faire partager ce moment !

    P.S. : Un vélo à 23 euros, c’est quant même pas trop mal négocié !

    P.S.2 : la Chine et le Pakistan vont être des petits joueurs a coté de moi si les indiens ne te laissent pas rentrer chez nous ! Certes ca va être un des moment marquant de ta vie, mais revient nous voir quant même un jour !

  3. Leslie posted on 12 mars 2010:

    Hey Pablito!

    Te voir écrire et découvrir tout ça un peu comme je l’ai fait y a deux ans… ca me donne envie de repartir! Tu as bien de la chance!

    Continue, de nous faire rêver!

    Leslie

  4. Gabriel posted on 13 mars 2010:

    Parents pauvres de logiciels payants…

    Non, je ne réagirai pas à la provocation monsieur !

    Sinon, une petite transcription textuelle des bulles de la BD m’arrangerait bien, il me manque quelques mots que je n’arrive pas à déchiffrer.

  5. Anonyme posted on 13 mars 2010:

    des photos des indienne :p :p

  6. Pierre grandjean posted on 14 mars 2010:

    Merci,notre cher Pablo,de tes chroniques qui nous font découvrir et …..réfléchir.C’est magique…Continue si tu en as le temps.Grosses bises de Bringon.

  7. Pablus posted on 15 mars 2010:

    Coucou tous,
    Ca fait plaisir tous ces commentaires !
    Alors, tentons de faire dans l’ordre…
    Il y a 5h30 de décalage horaire avec la France. Ce qui m’interdit d’appeler avant le début d’après midi :) (mais de toutes façons, rassurez vous, je n’appelle pas)
    gros bisous à toi aussi doro ;)

    Antoine, merci de tes encouragements. Oui, je reviendrai sur ces quelques points, parce que j’adore écrire et j’adore me lire :D (d’ailleurs, en parlant de vélo, je viens d’acheter une guitare classique neuve pour 3500 roupies. :) )

    Leslie, j’avais pris grand plaisir à lire ton blog…si tu décides de repartir, n’hésite pas à passer par Bangalore, je suis sûr que c’est sur ta route :D

    Gabriel, ce “parents pauvres du logiciel payant” est sûrement un mésusage du terme…ce que je voulais dire étant évidement que les logiciels libres sont malheureusement moins bien reconnus…
    Merci pour la remarque sur le croquis, j’ai changé la photo et j’ai retranscrit le texte en dessous

    Anonyme, je n’ai pour le moment pas d’appareil photo ni assez de courage pour arrêter les filles dans la rue et leur demander une photo…d’autant que de culturelles limites rajoutent à ma gêne. Cela dit, les filles sont magnifiques et je vais bien trouver le moyen de voler quelques photos deci delà. Remarque, attends, j’ai peut-être déjà dans un placard des images de la première soirée de l’autre WE …:D :D :D next time!

    Chers grands parents, c’est toujours un plaisir que vous me lisiez, une bonne raison de plus qui me pousse à trouver le temps. N’hésitez pas à me poser des questions précises ou à demander des précisions sur quoi que ce soit…Et le gros bisou à Bringon et à toute la famille si vous les avez en contact

  8. Arnal posted on 15 mars 2010:

    Rien d ‘autre à dire que c’est cool de te voir tenir ton blog, ca fait plaisir à lire et ça donne énormément envie de bouger. Bon courage :)

  9. Sergio posted on 15 mars 2010:

    on a vraiment limpression que tu debarques sur une autre planete, genial :)
    sinon cest quoi les temperatures? tu etouffes? climat tropical humide ou plutot sec? (ouais, ca minteresse)
    jattends le prochain post avec impatience!
    tschüss,

  10. Pablus posted on 17 mars 2010:

    @arnal Et encore, je n’arrive pas du tout à retranscrire quoi que ce soit…Ce que je blogue là est vraiment mauvais. La réalité est d’une puissance …

    @sergio La température est pile ce que j’adore, c’est à dire qu’il fait chaud tout le temps mais pas étouffant. Disons entre 28 et 35 degrés tout le temps (mais c’est l’équivalent de l’été, maintenant, donc au plus chaud). Et c’est une chaleur sèche, mais ça semble destiné à changer avec l’arrivée de la saison des pluies cet été :)
    Si t’as des questions précises, n’hésite pas, il y a tellement de choses que je ne sais pas par quoi commencer :)

  11. Pépé posted on 17 mars 2010:

    Salut Pablo,

    Content de voir que tu restes dans l’état “découverte”; c’est sans doute le mieux et le plus agréable en Inde (lorsqu’on a de quoi vivre correctement).
    Continue bien de prendre le temps (essentiel tant pour le plaisir, que pour apprendre et parce que tu n’as pas le choix) pour aller/regarder un peu partout et contente toi de toujours faire attention où tu mets les pieds (au propre comme au figuré.
    la température devrait encore un peu monter, tu apprécieras les glaces indiennes m^mes si elles sont super sucrées!

    à plus,

  12. jessica posted on 17 mars 2010:

    Houhou, ça donne envie ! le soleil chaud, les couleurs, les arbres…!!! humf la vie parisienne est bien grise à côté et pi tu nous manque…un peu…pas beaucoup hein, mais quand même ^_^ Continue bien de poster et surtout achète toi vite un vrai appareil photo !!!
    bisous!

  13. Camille posted on 20 mars 2010:

    Hey ! Cool de savoir que tout va bien !

    1- Bon anniversaire indien !
    2- les trucs en sable colorés, a s’appelle des mandalas au tibet (peut-être pas en Inde)
    3- Ca a l’air trop génial, je crève de jalousie ;-)

    Profite au max !

  14. Lud@l posted on 25 mars 2010:

    Sacré bordel de choux-fleur j’ai 15 jours de retard sur le pas blog! Ca déboite! J’espère vraiment que tu prends ton panard à découvrir ce pays! A priori oui, 15 jours de retard sur ton blog et toujours pas de nouveau post, donnnc j’en déduis que tu croules sous les projets, ce qui est bien ^^

    PS : j’veux absolument tout savoir sur ton ONG ;)

    Enjoy vieille chaussette!

  15. Nico posted on 5 avril 2010:

    A mais c’est Pablissimo tout ça !

    super mec, continu à nous raconter tout ça et éclate toi !
    A+ man

  16. Pablus posted on 7 avril 2010:

    Hey ça fait plaisir ces commentaires !
    @pépé Oui, le mode découverte…Tu vas le voir dans les prochains posts, je n’ai pas laissé enclenché le mode “vie en rose”… :) Merci encore pour tous ces conseils, j’en fais bon usage.
    @jess Ca fait plaisir de te lire…Oui, la vie est bien différente ici. Ca fait bizarre de bouger dans un pays si différent. Pour la caméra, c’est pas encore fait mais ça ne saurait tarder bien sûr :D
    @Camille Tu es allé au Tibet ? Raconte… J’ai bien envie de m’y faire quelques excursions tant qu’à être ici ! Merci pour l’anniv et pour le vocabulaire :)
    @Lud@l Ce cher pilier de Pablog est de retour, voilà qui fleure bon l’ancien temps…Espérons qu’on trouve le temps d’aborder autant de discussions qu’aux bonnes vendanges du Pablog…Pour l’ONG, je vais tâcher d’en faire un topo dès que possible !
    @Nico Bienvenue sur le Pablo Nico, tu vas voir c’est encore pire que les liens sur FB :D

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Read more

« L’Inde vue par…
24 heures de la vie dans un BRIC »