Pablus"/>

Les restes du Pablog - préoccupations ponctuelles


Jump to content.

Mes derniers tweets :

Perles du web

Maintenant inactive (remplacée par Twitter)ma revue du web pendant longtemps...De très bons liens :)

Clic sur les tags pour les articles sur...

Archives du blog

Vous pouvez aussi me donner de l'argent...

Un peu de lecture

Corine Lepage a le mérite de dire ce que je pense
Notons que ce genre de thèses étaient très décrédibilisantes il y a quelques mois (passage instantané du côté des dangereux altermondialistes déplanteur de McDo et casseur d’OGM) et qu’elles semblent de plus en plus écoutables grâce à une crise qui a mit aux décideurs le nez dans leur caca. C’est aussi la preuve d’une crise idéologique du libéralisme (vous savez, le libre-échange, la non-régulation…)

La livre est en difficulté. La crise fait très mal à l’Angleterre…

Un article horrible. A ne lire que si vous avez encore besoin de dégoût sur les hommes et leur soif d’argent. (des bébés conçus pour la vente en Afrique)

Bien sûr, Noir Désir lance ses deux nouvelles chansons. Je relève Gagnants/Perdants que j’ai particulièrement aimé. Et au sujet du débat que le retour de Cantat a généré, lisez cette synthèse dont je ne partage pas les conclusions.

Le truc marrant et débile du jour

Un résumé (en) des effets les plus attendus de la crise sur le monde des nouvelles technologies.

Une preuve que les geeks sont de dangereux psychopathes…(utiliser de telles choses…mon Doigt !)

Mais surtout…
LA CHANSON DU JOUR


!

EDIT : ah oui, tiens, j’ai rajouté un recaptcha pour les commentaires, parce que je reçois 10 spams par jours. Faut juste réécrire les deux mots…

Crise des devises (suite)

Revenons en détail sur notre crise des devises… Que s’est-il passé en Hongrie et dans beaucoup de pays d’Europe de l’est ?

Cette fiche sur la crise des devises de l’association “Chômage et monnaie” éclaire brillamment le mécanisme.

A lire sans modération.

Je reviens sur cette phrase qui explique la spéculation des gros investisseurs sur les monnaies nationales et qui met à genoux des pays entiers :

“ils empruntent de cette monnaie pour la vendre, la faire baisser et rembourser en monnaie dévaluée”

Prenons un exemple (j’ai eu du mal à comprendre sans l’écrire) :

J’emprunte 100 lei (le cours initial est à 1$=1l).

Je vends sur le marché ces 100l. (je me fais des dollars au cours 1$=1l).

Mais comme je vends, sur une monnaie déjà faible (avec en plus quelques rumeurs bien placées), ça affaiblit cette monnaie (tu sais, plus il y a d’offre, moins il y a de valeur, tout ça). Le cours devient 1$=2l.

Alors, je rembourse mes 100 lei, mais je n’ai besoin que de 50 dollars.

J’ai fait du profit.

(Notons que cet exemple est farfelu, c’est pour comprendre le mécanisme.)

Tiens, en parlant de crise, voici une courbe de Paul Jorion qui illustre l’Etat du monde. Ca s’appelle : “tout ce qui va mal” (cliquez pour zoomer)…

J’en profite pour vous donner ce super blog : les cordons de la bourse, pour suivre la crise.